imprimante

Officiel > Historique > Peney-le-Jorat

Armoiries de Peney-le-Jorat

Peney-le-Jorat

Armoiries: D'azur à trois sapins d'argent, mouvant de trois monts du même et accompagnés en chef de deux taons d'or. 

Les sapins de ces armoiries figuraient déjà sur une médaille frappée en 1919 pour les soldats mobilisés de la localité. En 1921, les autorités décidèrent de conserver ces sapins pour les nouvelles armoiries, car ils symbolisent les belles forêts communales. Les deux taons, soit les tavans en langage vaudois, rappellent le surnom traditionnel donné aux habitants du village.

 

Le terme Peney vient du mot latin pinus. Pin sauvage qui se dit aussi penet en patois. On retrouve ce mot dans le nom collectif pinède, qui signifie forêt de pins.

Le mot Jorat quand à lui désigne une forêt de montagne  ou une montagne boisée. On retrouve ce toponyme dans de nombreux noms de lieux contenant les mots joux, Jeur ou Jor.

Les vestiges les plus anciens datent de l'époque burgonde (100 à 400 ans après JC). On a retrouvé des tombes au Chalet au Renard et une meule à moulin.

 

Peney-le-Jorat est apparu sous la forme Pinoy vers 1140. On trouve aussi des traces de ce  village sous l'appellation grangia Pineti et Piney, ou ''la grange de Peney et ses dépendances''.

Etabli sur une zone de restes probables de village, de matériel romains ainsi que d'une nécropole du haut Moyen Age, Peney-le-Jorat appartenait  à cette époque à l'Abbaye de Citaux de Haut-Crêt située entre Palézieux et Les Tavernes. Les religieux y avaient installé une grange autour de laquelle le village se développa.  Les habitants de la commune devaient des redevances d'avoine et de blé à l'Abbaye.

En 1536, le village passe sous domination bernoise. Ses tâches sont désormais de charrier les blés de la dîme au Château d'Oron. Mais à cette époque, Peney avait sa cour de justice, composée d'un métral, d'un lieutenant et de 6 à 9 jurés.

En 1789, à la demande des paroissiens de Peney et de Villars-Tiercelin, LL.EE acceptent que ces deux villages se détachent de la paroisse de Dommartin, à la condition qu'ils construisent une église à Villars-Tiercelin et une cure à Peney-le-Jorat. Promesse tenue.

Après plus de 200 ans, le village de Peney fait partie de la paroisse du Plateau du Jorat et Villars-Tiercelin de celle de la Haute Menthue dans laquelle se trouve aussi Dommartin!

Retour à la liste
© Jorat-Menthue 2011-2017  - crédits
Designis & Heklasite internet réalisé par Designis propulsé avec Hekl@