imprimante

Officiel > Historique > Villars-Tiercelin

Armoiries de Villars-Tiercelin

Villars-Tiercelin

Armoiries: Pati d'argent et de gueules à la fasce ondée de l'un à l'autre.  

Les émaux - argent et gueules - rappellent que Villars-Tiercelin fit jadis partie de la châtellerie de Dommartin, dépendant elle-même du Chapitre de Lausanne. 

Adoptées en 1923, ces armoiries font référence à la Mentue, dont le cours est symbolisé par une fasce ondée.

 

Villartezelin ou Vilartiercelin, tel est le nom qui apparaît au XIème siècle dans les actes de cartulaire de Lausanne. Vilare, première partie du nom, indique un grand domaine ou hameau. Quant à Tiercelin, il est apporté par le nom d'un personnage "Tiercelinus et Tiecelini", d'origine germanique qui est mentionné dans les chartes vaudoises des XIème et XIIème siècles. Les habitants obtinrent le droit d'usage dans les forêts du Jorat, par une charte de 1233, que le chevalier de Goumoëns, dit "Guillaume le Roux" leur accorda.

En 1791, LL.EE de Berne cédèrent à Villars-Tiercelin la redevance de 1 dîme, ainsi que 120 florins, au vu de la pauvreté de la commune. En 1794 à la suite de demandes répétées et insistantes des habitants, Villars-Tiercelin, qui est rattaché à la paroisse de Peney-le-Jorat, a enfin une église édifiée au coeur du village. Dans un temps plus reculé, une église existait déjà en 1225. Incendiée, elle fut rebâtie en 1536 et restaurée plusieurs fois, puis abandonnée.

Les familles bourgeoises, que sont les Huguenet et les Viret, ont probablement comme origine la fuite de huguenots, de France voisine. Les autres familles bourgeoises du village ont pour noms Barraud, Jaccaud et Sauvageat. 

Retour à la liste
© Jorat-Menthue 2011-2017  - crédits
Designis & Heklasite internet réalisé par Designis propulsé avec Hekl@